UN GRAND ESPRIT SCIENTIFIQUE DU 19ème SIECLE

LOUIS PASTEUR

1822

27 décembre : naissance de Louis Pasteur à Dole (Jura)

1831 à 1845

Pasteur est élève à Arbois, lycéen à Besançon, étudiant à Dijon

DE 1847 à 1862, Pasteur est avant tout un physicien et un chimiste.

1848

Nommé Professeur de physique au Lycée de Dijon.
Nommé Professeur suppléant de Chimie à la Faculté des Sciences de Strasbourg.
Ses travaux de recherche permettent l'essor de la chimie de synthèse.

1856

Travaux de Pasteur et publication de mémoires sur la fermentation du lait et de l'alcool

1858 Installation de son laboratoire dans les greniers de l'École Normale à Paris, rue d'Ulm

DE 1862 à 1877, Pasteur devient un biologiste

1862

Pasteur trouve une méthode de fabrication du vinaigre efficace et rapide
1863 Napoléon III demande à Pasteur d'étudier les maladies des vins
1865 Mise au point par Pasteur d'un procédé pratique de conservation et d'amélioration des vins après avoir chauffé le liquide ( pasteurisation)
Pasteur trouve un moyen de lutter contre la maladie du vers à soie qui décime les élevages du midi de la France. 
1871 Etudes sur la bière. Les travaux de Pasteur permettent de la fabriquer et de la transporter sans risque.
1870 Le ministère de l'agriculture lui demande de s'attaquer aux maladies qui déciment les élevages français. (charbon pour les moutons, les bovins, rouget pour les porcs, choléra pour les poules)
1877 Recherche sur la gangrène, la septicémie, la fièvre puerpérale maladies infectieuses touchant l'être humain.
1878 Pasteur est fait grand officier de la légion d'honneur

DE 1877 à 1887, Pasteur met ses découvertes au service de la médecine

1879 Découverte de I 'immunisation au moyen de microbes dont la virulence a été atténuée.
1880 Communication sur les maladies virulentes (Pasteur expose pour la première fois le principe des virus-vaccins). Début des recherches sur la rage.
1881 Fabrication de vaccin contre le choléra des poules.
Pasteur élu à l'académie française 
1883 Vaccination contre le rouget des porcs à l'aide d 'un virus atténué.
1883 Epidémie de choléra en Egypte: des collaborateurs de Pasteur sont envoyés sur place. L'un d'eux décède, victime de l'épidémie. Une équipe allemande découvre le bacille du choléra.

Débat au parlement : proposition de donner à Pasteur une récompense nationale sous forme d'une pension de 25 000 francs or.
Méline, ministre de l'agriculture estime alors que les procédés de Pasteur appliqués à l'agriculture " procurent à l'agriculture française une économie annuelle de plus de 25 millions de francs or" (Documents parlementaires novembre 1882 et juillet 1883)

1884 Nouvelles communications scientifiques sur la rage. Pasteur expose le principe général des vaccinations contre les maladies virulentes.
1885 Première vaccination contre la rage chez un petit alsacien de 9 ans, Joseph Meister
1886 En février, 350 personnes sont vaccinées après morsures, 726 en avril, 1986 en août.( Voir décompte dans le document de la banque de textes…) Adrien Loir, neveu et préparateur de Pasteur installe à St Pétersbourg, avec l'aide d'un prince russe, le premier laboratoire anti-rabique hors de France. Pasteur annonce sa décision de construire un dispensaire contre la rage et un centre d'étude pour les maladies contagieuses.
1888 Inauguration de Institut Pasteur à Paris par le président de la république : la souscription internationale a rapporté 2.586.680 Francs de l'époque
1889 Enseignement de la microbiologie à l'Institut Pasteur assuré par le docteur Roux, collaborateur de Pasteur et son préparateur, Yersin
1889-93 Adrien Loir part en Australie pour installer et développer un Institut Pasteur à Sydney.
1891 Fondation d'un "institut Pasteur" à Saigon par Calmette, élève de Pasteur,à la demande de M. Etienne, sous secrétaire d'Etat aux colonies.
1892 Les soixante dix ans ( Jubilé) de Pasteur sont fêtés à la Sorbonne en présence du président de la république française Sadi Carnot.
1894

Découverte en Chine du bacille de la peste par Yersin, collaborateur de Pasteur,
Mise au point du sérum anti diphtérique par E.Roux, collaborateur de Pasteur

1893-1903 Adrien Loir fonde l'institut Pasteur de Tunis
1895

28 septembre. Mort de Pasteur.
A sa mort, il a reçu 130 prix ou distinctions honorifiques françaises et étrangères. Le gouvernement propose de l'enterrer au Panthéon, mais sa famille refuse. Il sera enterré dans une crypte sous l'Institut Pasteur.


Anecdote : Toutes les mosaïques ou sculptures de l'Institut Pasteur à propos de la vaccination contre la rage ne mettent pas en scène Joseph Meister mais Jean Baptiste Jupille, qui fut le second être humain vacciné par Pasteur.

Jupille était un jeune berger d'une quinzaine d'année, originaire du Jura. Son traitement commence le 20 octobre 1885. Cette préférence dans la représentation est peut être due au fait que Jean Baptiste était français, alors que l'Alsace appartenait désormais à l'Allemagne ? Ou parce que Jean Baptiste Jupille a été mordu alors qu'il défendait avec son fouet un groupes de jeunes enfants, ce qui lui a valu le prix Montiyon décerné aux actes de dévouement et de vertu ? Quoi qu’il en soit, Louis Pasteur entretiendra une correspondance avec ces deux premiers vaccinés, et les emploiera comme gardiens de l’Institut Pasteur. Mais dans leur article « Une histoire de la vaccination contre la rage », les auteurs notent que deux autres personnes avaient été vaccinées avant Joseph Meister. Dans le premier cas, il s’agit d’un homme dont le diagnostic de rage était douteux, et qui ne reçut que 3 injections, et une fillette, dont les symptômes étaient avérés depuis un mois déjà ; morte dès le lendemain du début du traitement.