Accueil > Enseigner > Collège > Cycle 4 > Troisième > Histoire > Analyse d’une séquence de Octobre de S.M. Eisenstein

Analyse d’une séquence de Octobre de S.M. Eisenstein

jeudi 6 juillet 2006, par Claude Robinot

Les objectifs

Avec la disparition de l’URSS en 1991, l’histoire soviétique n’est plus reliée dans l’esprit des élèves à une référence vivante ou à des enjeux politiques actuels. Il est donc nécessaire, pour mieux se faire comprendre, de replacer l’étude de la révolution russe et de l’URSS dans toute l’épaisseur historique de cette expérience politique qui a marqué l’histoire mondiale pendant plus d’un demi-siècle.

De 1917 à 1991, cette histoire est bornée par deux symboles forts. A la statue du tsar Alexandre III, que le peuple de Petrograd met à terre dans le film d’Eisenstein, répondent les statues de Lénine que les Russes déboulonnent en 1991.

On peut donc se servir de ces deux images fortes pour délimiter cette tranche d’histoire. Les cours sur la révolution et sur le régime soviétique s’inscriront ensuite entre ces deux repères.

Le film Octobre d’Eisenstein a été réalisé en 1927 pour le dixième anniversaire de la révolution. Il est à la fois un chef d’œuvre du cinéma et une œuvre de propagande. Il ne raconte pas la révolution mais il la justifie et la représente dans toute sa dimension mythologique.

Le déroulement de la séquence

visionnement des trois premières minutes du film consacrées à la révolution de février, la chute de l’autocratie.

Analyse des images (voir proposition jointe)

Comparaison avec les images de 1991

Conclusion : trace écrite ou chronologie.