Centenaire, premier bilan

La commémoration de la Première guerre mondiale revêt une importance exceptionnelle pour notre pays. Jamais la France n’aura tant lutté, jusqu’à l’épuisement, au front comme à l’arrière, les soldats et les civils, les hommes et les femmes et aussi, ne les oublions pas, les forces puisées dans son empire. La Première Guerre mondiale est une tragédie universelle mais sa signification pour la nation française demeure singulière. Toute commémoration relève de la transmission et du devoir de mémoire. Or, il n’est pas de reconnaissance sans connaissance. Commémorer, c’est aussi faire comprendre, expliquer. C’est donc enseigner. Il n’est pas de commémoration utile à une société sans que son école contribue à lui donner le sens nécessaire et garantisse sa vocation morale et civique. L’académie de Versailles offre un cadre particulier à la commémoration pédagogique du centenaire de la Première Guerre mondiale. Première académie de France par la densité de son réseau d’établissements et ses effectifs scolaires, elle se (...)

Lire la suite